french.eacef.js.cn
 

(COVID-19) France: la vaccination est "une priorité nationale" (Emmanuel Macron)

 
French.eacef.js.cn | Publié le 2021-03-24 à 03:08

PARIS, 23 mars (Xinhua) -- Le gouvernement français maintient son objectif de vacciner 30 millions de Français d'ici l'été, et compte y arriver par l'accélération de sa stratégie vaccinale. "Je reste sur cet objectif qui est celui que le calendrier des livraisons nous permet de remplir", a déclaré mardi le président français Emmanuel Macron, en déplacement dans un centre de vaccination à Valenciennes, dans le département français du Nord.

Il compte mettre les bouchées doubles pour atteindre cet objectif ambitieux, alors même que les retards de livraison de vaccin deviennent de plus en plus fréquents. Le coeur de la bataille sur les prochaines semaines et les prochains mois sera la vaccination qui est "une priorité nationale", a dit le président français.

"Il n'y aura pas de jours fériés ni de week-ends pour la vaccination. Nous devons dans tous les centres de vaccination, ouverts sur le sol national, vacciner matin, midi et soir. Il n'y aura pas de trêve jusqu'au bout", a-t-il indiqué. Cette accélération de la stratégie vaccinale débutera dès samedi prochain par l'ouverture de la vaccination aux personnes âgées de 70 ans à 75 ans.

M. Macron a également annoncé une campagne de vaccination ciblée sur des professions exposées, à partir du mois d'avril où 29,2 millions de doses de vaccins sont attendues selon les chiffres publiés en mi-mars par la Direction générale de la santé.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé lundi le déploiement de 35 centres de vaccination géants sur le territoire national pour "pouvoir être capable d'utiliser" ces millions de doses de vaccins attendues au mois d'avril.

"Le service de santé des armées va travailler à développer un certain nombre de grands centres de vaccination : on peut les appeler "vaccinodromes" ou "mégacentres", quel que soit le nom, a-t-il déclaré lors d'un déplacement à Epinay-sous-Sénart, dans le département de l'Essonne.

Les 35 "vaccinodromes" annoncés seront opérationnels dans les prochains jours, a indiqué mardi sur BFMTV, la ministre déléguée chargée de l'industrie Agnès Pannier-Runacher. "Nous sommes en train de travailler avec les élus locaux pour les mettre en place", a-t-elle précisé.

Le gouvernement français mise ainsi sur la vaccination pour sortir de la crise. Alain Fischer, président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale a indiqué que cette accélération de la campagne permettra d'atteindre les objectifs fixés, et d'envisager un retour à la vie normale "à l'été, automne" 2021.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

(COVID-19) France: la vaccination est "une priorité nationale" (Emmanuel Macron)

French.eacef.js.cn | Publié le 2021-03-24 à 03:08

PARIS, 23 mars (Xinhua) -- Le gouvernement français maintient son objectif de vacciner 30 millions de Français d'ici l'été, et compte y arriver par l'accélération de sa stratégie vaccinale. "Je reste sur cet objectif qui est celui que le calendrier des livraisons nous permet de remplir", a déclaré mardi le président français Emmanuel Macron, en déplacement dans un centre de vaccination à Valenciennes, dans le département français du Nord.

Il compte mettre les bouchées doubles pour atteindre cet objectif ambitieux, alors même que les retards de livraison de vaccin deviennent de plus en plus fréquents. Le coeur de la bataille sur les prochaines semaines et les prochains mois sera la vaccination qui est "une priorité nationale", a dit le président français.

"Il n'y aura pas de jours fériés ni de week-ends pour la vaccination. Nous devons dans tous les centres de vaccination, ouverts sur le sol national, vacciner matin, midi et soir. Il n'y aura pas de trêve jusqu'au bout", a-t-il indiqué. Cette accélération de la stratégie vaccinale débutera dès samedi prochain par l'ouverture de la vaccination aux personnes âgées de 70 ans à 75 ans.

M. Macron a également annoncé une campagne de vaccination ciblée sur des professions exposées, à partir du mois d'avril où 29,2 millions de doses de vaccins sont attendues selon les chiffres publiés en mi-mars par la Direction générale de la santé.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé lundi le déploiement de 35 centres de vaccination géants sur le territoire national pour "pouvoir être capable d'utiliser" ces millions de doses de vaccins attendues au mois d'avril.

"Le service de santé des armées va travailler à développer un certain nombre de grands centres de vaccination : on peut les appeler "vaccinodromes" ou "mégacentres", quel que soit le nom, a-t-il déclaré lors d'un déplacement à Epinay-sous-Sénart, dans le département de l'Essonne.

Les 35 "vaccinodromes" annoncés seront opérationnels dans les prochains jours, a indiqué mardi sur BFMTV, la ministre déléguée chargée de l'industrie Agnès Pannier-Runacher. "Nous sommes en train de travailler avec les élus locaux pour les mettre en place", a-t-elle précisé.

Le gouvernement français mise ainsi sur la vaccination pour sortir de la crise. Alain Fischer, président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale a indiqué que cette accélération de la campagne permettra d'atteindre les objectifs fixés, et d'envisager un retour à la vie normale "à l'été, automne" 2021.

010020070770000000000000011107401398307801